Tel. : 03.24.29.22.87 - Port.: 06.78.27.15.91 belecocq@wanadoo.fr

Benoît Lecocq étoffe l’offre de son gîte nordique avec un bain suédois

[hupso]
Le gîte chalet de Benoît offre une parenthèse de calme et de repos dans le quotidien. Magique.

Le gîte chalet de Benoît offre une parenthèse de calme et de repos dans le quotidien. Magique.Source : l’Ardennais du 02/03/2015. Article écrit par PHILIPPE DUFRESNE

Escaliers, murs, meubles, sol… Tout est en bois dans ce chalet de Floing. Le propriétaire joue à fond la carte du gîte nordique. Il va ajouter un bain et un kotta grill suédois.

Au quotidien, Benoît Lecocq est comptable. Il estime que la diversification est une bonne façon de gérer un patrimoine. Ce conseil, il se l’est appliqué à lui-même et ça a plutôt réussi. « En 2009, j’ai eu l’idée de construire un chalet sur mon terrain pour y développer une activité de gîte », explique ce quinquagénaire originaire de Sedan. Il y a manifestement un créneau à occuper dans le secteur du tourisme à thème.

Benoît, après avoir essuyé des refus de sociétés basées dans les Vosges ou le Jura, finit par trouver la solution en Finlande, via un opérateur basé à Charleville-Mézières. La société Ardennes Structures bois se charge, en effet, d’assembler un chalet nordique avec des matériaux provenant de Finlande. Le résultat est impressionnant : 134 m2, quatre chambres, billard, salle de sport, sauna… Le gîte reçoit quatre clefs en termes de qualité, ce qui équivaut à quatre étoiles pour un hôtel. Il est même aux normes pour accueillir des personnes handicapées.

Livré en 2010, le chalet, référencé au plan national, connaît depuis un succès important. Français, Belges, Hollandais, Américains se bousculent sur l’agenda. « On affiche un taux de fréquentation de trente semaines et quarante week-ends par an », précise Benoît. C’est le résultat d’un projet bien monté, d’une rigueur dans la gestion mais aussi d’une volonté de répondre aux attentes. Justement, l’offre va se compléter à partir de cet été d’un bain suédois et d’un kotta grill. « Il s’agit d’une sorte de baquet géant, en bois, installé dehors, où on peut prendre place à huit personnes. L’eau est chauffée par une chaudière à bois attenante. On obtient 40o, c’est moins bruyant qu’un jacuzzi, on peut y prendre l’apéritif, s’installer pour discuter, écouter de la musique… même en plein hiver, quand la neige vous entoure.

On a testé par -10o, c’est génial », explique Benoît. Quant au kotta grill, c’est un petit bâtiment en bois octogonal de 9m2 avec une cheminée centrale ouverte. Les convives s’installent autour et profitent des grillades. Convivialité garantie ! « Il s’agit de deux options qui s’ajoutent au chalet, c’est indissociable », précise le propriétaire.

Le budget initial est de l’ordre de 20 000 euros. Comme pour le chalet, des subventions (Région, État, Europe) sont envisageables, mais rien n’est encore acquis. Le chantier est, en revanche, lancé. Les travaux débutent au printemps. Envie de tester ? C’est possible, mais il faut trouver un créneau de libre dans les réservations.

PHILIPPE DUFRESNE

A SAVOIR :

« On affiche un taux de fréquentation de trentesemaines et quarante week-ends par an »
Benoît Lecocq, propriétaire du gîte

Renseignements et réservations au 03.24.29.22.87. ou 06.78.27.15.91. Mail : belecocq@wanadoo.fr / Site Internet : http://www.chaletducoq.fr

[hupso]
Translate »